Groupe Mousset place ses roulants sous les feux de la rampe

19/12/2018

Depuis  de nombreuses années, le groupe Mousset multiplie les actions  innovantes pour valoriser ses conducteurs. Dernier en date, un concours  de conducteurs a été développé à travers l’ensemble de ses filiales.  Objectifs du groupe : donner de l’importance aux hommes du terrain et  les impliquer dans la stratégie du groupe.
Toujours à l’affût  d’initiatives pour mettre en avant ses 1 300 conducteurs, le groupe  Mousset, qui emploie 1 800 salariés sur 115 sites, a lancé au sein de  l’ensemble de ses filiales un concours, "Le conducteur de l’année",  visant à récompenser le meilleur d’entre eux. Il a ainsi distingué le 10  septembre Thomas Gaillard, arrivé il y a 12 ans dans l’entreprise.

Un prix, plusieurs objectifs :
La  création de ce prix répondait à plusieurs objectifs. Dans un contexte  de difficultés de recrutement de conducteurs, ce concours entendait  d’abord montrer que le groupe accorde une grande attention à ses  conducteurs, un enjeu cher à Frédéric Leblanc, P-dg du groupe, qui a lui  même connu le terrain en tant que conducteur. "À travers ce concours,  nous cherchons à montrer que les salariés disposent de matériels  récents, bien équipés avec des cahiers des charges conçus en  collaboration avec les conducteurs", explique Isabelle Gaudin-Rouillard,  chargée de pôle marketing et ressources humaines du groupe Mousset.

Il  vise par ailleurs à susciter, en interne, l’envie d’être le prochain  conducteur de l’année et, en externe, à montrer la façon dont sont  considérés les conducteurs au sein de l’entreprise et ce que  l’entreprise peut développer pour eux.

Le comportement, un critère de poids :
Consommation,  casse, incidents, relation avec les équipes et avec le client,  infractions… Pour départager le meilleur conducteur, les critères  retenus se basaient sur le comportement sur la route, avec les clients  et avec l’exploitation.

"Ce concours peut aussi créer une  émulation entre nos collaborateurs pour tendre vers du mieux, vers une  conduite vertueuse et économique, souligne Isabelle Gaudin-Rouillard. Si  une économie de 20 litres de gasoil aux 100 est réalisée sur chacun de  nos 1 300 véhicules, ça peut peser très lourd. Il y a donc évidemment un  enjeu économique." Devant le succès de cette première édition, le  groupe prévoit de renouveler l’expérience dès le premier trimestre 2020.

actu-mousset